Laboratory of Thermodynamics and Energetics of Complex Fluids


Caractérisation des Réservoirs Géologiques

Le groupe Caractérisation des Réservoirs Géologiquesdirigé par Jean-Paul CALLOT, s'intéresse aux thématiques suivantes:

Les systèmes réservoirs sont conditionnés par un large spectre d’échelle de longueurs allant des propriétés matricielles (mm à mm) à la dynamique de bassin (102 km). Ils sont ainsi des objets de choix pour évaluer la capacité d’intégration des informations de différentes natures (géologiques, géophysiques, pétrophysiques) afin d’en prédire leurs propriétés. Le périmètre scientifique de l’équipe est un élément de cette approche: il associe intimement la géologie, la physique des roches et la géophysique, afin de mener une analyse des systèmes réservoirs selon trois axes : (1) un axe « chantier thématique»; (2) un axe « méthodologique » et (3), un axe « laboratoire naturel ».

       Dans l’axe « Chantier Thématique », les bassins d’avant pays, les chaines plissées et les mécanismes responsables des processus orogéniques restent un des thèmes prioritaires de notre équipe, auquel s’ajoutent les interactions tectonique/sédimentation et les interactions fluides/roches associés. Ces dernières sont autant un sujet à part entière qu’une source d’information permettant de mieux caractériser, contraindre et simuler les systèmes géologiques. Ultimement nous visons à mieux contraindre les interactions entre bassins et lithosphère enregistrées lors du développement structural.

       Dans l’axe « méthodologique », nous développons

      La plateforme analytique. Celle ci permet d’une part de caractériser les microstructures par l’analyse de l’anisotropie de différentes grandeurs physiques (acoustique et magnétique). D’autre part, elle fournie des contraintes sur les différentes interactions entre fluide et pores en microscopies optique et électronique (inclusion fluide, cathodo-luminescence). Cette plateforme est un élément clé du lien entre physique des roches, géophysique et géologie quantitative.

      Un laboratoire d’imagerie géophysique HR, basé notamment sur l’utilisation de l’interférométrie laser, ainsi que l’imagerie 4D des structures géologique (électrique, électromagnétique et sismique HF). Ces mesures doivent nourrir des travaux d’analyse numérique, portant en particulier sur l’inversion des ondes et formes d’ondes, couplant données électriques et acoustiques.

      L’approche géophysique expérimentale d’échelle mésoscopique, en particulier  l’utilisation à des fréquences variées des outils radars. Cette approche peu répandue dans le milieu académique français complète la gamme d’échelle d’imagerie des objets et des propriétés réservoirs.

       Dans l’axe « chantier naturels », nous proposons des études pluridisciplinaires à des échelles d’observation liant terrain et laboratoire, sur des analogues de réservoirs carbonatés (LSBB) et non conventionnels (marne de Pampelune)

L’environnement scientifique palois favorise sur ces points des interactions scientifiques, avec les autres équipes du LFCR (plus particulièrement Géomécanique et Milieux poreux), avec l’UMS (plateforme « Imagerie »), ainsi qu’avec l’IPREM (en particulier pour les moyens analytiques et d’imagerie).

 

membres permanents du groupe:

Jean-Paul CALLOT, PR, Chaire TOTAL
Yves HERVOUET, PR émérite
Guilhem HOAREAU, MC, Chaire CNRS
Dominique ROUSSET, MC
Valier POYDENOT, IR CNRS